Weight Loss

Maigrir avec la Natation 🔥Comment perdre du gras en 30min chrono ? (+ exercices piscine des coachs)

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Comment maigrir avec la natation ? Est-il possible de perdre du gras en nageant ?
Aujourd’hui Ă  la question : est-il possible de maigrir avec la natation? La rĂ©ponse est Ă©videmment oui. Il y a de nombreuses Ă©tudes qui attestent
que l’activitĂ© physique permet de perdre du poids Mais est-il possible de brĂ»ler du gras plus
rapidement, d’optimiser son entraĂ®nement pour se concentrer sur la perte de poids ?
Existe-t-il des exercices plus efficaces pour brĂ»ler du gras ? Dans cette vidĂ©o, Camille
et moi nous te partagerons notre avis, nos conseils, également une séance type brûle-gras
et pour les plus pressĂ©s, les plus motivĂ©s, il y aura une surprise la fin. Tu es prĂŞt c’est parti Suffit-il d’enchaĂ®ner les longueurs pour
maigrir ? Evidemment, c’est bien plus intĂ©ressant de nager pendant une heure et faire 1000 mètres
non-stop plutôt que de rester assis sur son canapé et ne rien faire.

Mais tu en as peut-être déjà entendu parler,
car l’idĂ©e s’est dĂ©mocratisĂ©e, Il vaut mieux s’entraĂ®ner 30 minutes Ă  allure très
intense plutĂ´t que de s’entraĂ®ner tranquillement pendant une heure Ă  allure modĂ©rĂ©e. Tu l’entends partout, Ă  la tĂ©lĂ©, dans les
médias ou sur internet. Il faut transpirer un maximum en très peu
de temps.

J’ai eu une rĂ©vĂ©lation Ă  ce propos Ă  te
faire. Tout ceci est absolument faux. L’entraĂ®nement Ă  haute intensitĂ© sur des
pĂ©riodes d’intervalles très courts ne permet pas de brĂ»ler davantage d’Ă©nergie qu’un
entraĂ®nement long et continue comme ce qu’on pourrait appeler communĂ©ment le cardio. Voici, juste ici, une Ă©tude transversale
c’est Ă  dire une Ă©tude qui analyse d’autres Ă©tudes scientifiques qui ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es
durant les dernières annĂ©es et qui montre très clairement qu’il n’y a pas de diffĂ©rence
significative entre les pratiquants de HIIT (High Intensity Interval Training) et les
pratiquants de cardio ou d’entraĂ®nement Ă  allure plus modĂ©rĂ©e. Attention, il existe quand mĂŞme une diffĂ©rence
majeure entre les intervalles très courts et très intenses et le cardio ou l’aĂ©robie.

Cette diffĂ©rence, c’est le temps. Il faut environ 40% de temps supplĂ©mentaire
pour dĂ©penser autant d’Ă©nergie avec le cardio par rapport au HIIT. Cela veut dire que si tu nages longtemps Ă 
allure tranquillement, il faut t’entraîner presque deux fois plus pour dépenser autant
d’Ă©nergie. Alors quel mĂ©canisme se cache derrière le
HIIT. Des répétitions, des exercices très intenses
entrecoupĂ©s de pauses vont booster ton mĂ©tabolisme durant l’effort. Ainsi ton corps va se mettre Ă  consommer
beaucoup plus d’Ă©nergie lorsqu’il va se reposer pour combler, pour rembourser plus tĂ´t cette
dette d’oxygène qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e durant l’effort.

Et si tu es pressĂ©, que tu t’entraĂ®nes par
exemple entre midi et deux et tu n’as pas le temps de nager 1h30 ou 2h, voici ce que
je te propose une sĂ©ance brĂ»le-gras de 30 minutes, top chrono pour booster ton mĂ©tabolisme. Camille se met Ă  l’eau pour te faire la dĂ©monstration
directement de la séance brûle-gras de 30 minutes. Elle va utiliser des palmes pour deux raisons. Les jambes sont les plus gros muscles du corps
et les palmes vont permettre de focaliser le travail sur les jambes et donc de décupler
leur sollicitation. Enfin c’est Ă©galement important d’utiliser
des palmes courtes car elles entraînent moins de résistances, mais elles permettent de
mettre beaucoup plus de fréquence et ainsi de soulager les articulations. Nous avons choisi de te partager cette séance
car elle est constituĂ©e d’exercices qui sont très simples et accessibles Ă  tous mais
néanmoins elle reste terriblement efficace.

Je te rassure, nous avons d’autres exercices
en réserve qui sont beaucoup plus originaux. Tu peux télécharger cette séance directement
en cliquant sur le lien dans la description ou bien dans le coin de la vidéo. On commence avant tout avec un échauffement
rapide qui prend moins de 5 minutes. On va le faire en deux temps, d’abord en dehors
de l’eau, avec un Ă©chauffement articulaire focalisĂ© sur les chevilles, les genoux, les
hanches mais Ă©galement les Ă©paules.

Tu peux le retrouver directement en cliquant
dans cette vidĂ©o, nous en avons dĂ©jĂ  partagĂ© un. Ensuite dans l’eau, un Ă©chauffement rapide
Ă©galement, 100 m au choix et Camille choisit de partir avec 50 m crawl et 50 m dos. L’Ă©chauffement se veut volontairement rapide
et très général car si tu as une douleur particulière ou une articulation un peu plus
raide, tu peux passer un peu plus de temps à l’échauffer. On entame ensuite le coeur de la séance en
tout cas la première partie qui est un circuit training de quatre exercices. Camille va rĂ©aliser quatre tours de l’ensemble
des ateliers et prendre 30 secondes de récupération à la fin de chaque tour. Elle va réaliser des battements sur les quatre
faces : ventrale, dorsale, Ă  gauche et Ă  droite.

L’exercice va ĂŞtre assez soutenu. L’objectif est de faire chauffer rapidement
les cuisses et l’intĂ©rĂŞt de le faire sur le cĂ´tĂ©, cela va permettre de verrouiller
la sangle abdominale et donc de travailler sur les obliques. Pour Camille, cela fait donc 1 minute 40 secondes
d’effort et 30 secondes de rĂ©cupĂ©ration. L’objectif n’est pas d’ĂŞtre Ă  fond dès
le premier tour, c’est un peu le prolongement de l’Ă©chauffement mais par contre c’est intĂ©ressant
d’augmenter rapidement l’intensitĂ© dès le second tour pour ĂŞtre Ă  fond sur les suivants. Bon, lĂ  c’est la rĂ©cup, on enlève les
palmes pour faire récupérer les jambes.

Ça chauffe ?
Un petit peu, oui. Ensuite, nous enchaînons avec 100 m tranquillement
de récupération. Pour Camille, cela prend moins de deux minutes
mais si tu nages plus lentement en brasse ou en dos à deux bras 50 m suffiront. Bon, et même en 30 minutes de séance,
on pense Ă  bien s’hydrater A ce moment, nous en sommes exactement Ă 
la moitiĂ© de la sĂ©ance quinze minutes avec l’Ă©chauffement et il est temps d’accĂ©lĂ©rer. Cette fois, nous reprenons le circuit mais
avec deux variations. Il n’y a plus de rĂ©cupĂ©ration passive Ă 
la fin de chaque tour, nous allons plutôt miser sur la récupération active et on met
en place du sprint en battement avec la planche sur le ventre pour augmenter l’intensitĂ©
de l’exercice.

Attention, le sprint, il faut mettre un maximum
de frĂ©quence pour aller le plus vite possible et faire chauffer les cuisses. Ici, c’est le moment oĂą ton mĂ©tabolisme
est le plus sollicité. Alors, en fonction de ton état de forme et
de la vitesse Ă  laquelle tu avances, tu peux faire de trois Ă  cinq tours de circuit. En revanche inutile de chercher Ă  aller vite
sur les phases de récupération active. Surtout si tu ne parviens pas à mettre un
maximum de frĂ©quence en sprint, focalise-toi avant tout sur cette phase de travail, c’est
Ă  ce moment lĂ  que c’est le plus important et c’est l’intensitĂ© que tu mettras dans
les phases de sprint qui compte le plus pour brûler du gras.

Cette séquence très intense correspond à
plus ou moins 10 minutes d’effort en fonction de ta vitesse et du nombre de circuits que
tu vas réaliser. Ensuite, nous allons enchaîner avec cinq
minutes de récupération. Camille va faire 200 m de nage au choix. Toi, tu peux le faire en brasse, tu peux le
faire en dos Ă  deux bras, l’essentiel est vraiment de te focaliser sur la rĂ©cupĂ©ration
de bien respirer et de prendre ton temps. Donc là, pour le dernier 100 mètres,
moi je reprends la planche, je ne remets pas les palmes et je vais faire un petit peu de
battements et d’ondulations pour solliciter une dernière fois mes cuisses et les faire
rĂ©cupĂ©rer un petit peu. Bon ça a chauffĂ© un petit peu, mais bon…

Ce qu’il faut retenir surtout, même si
vous êtes fatigués, qu’ils vous restent deux tours, vous devez quand même tout donner. Même si on va moins vite, il ne faut pas
s’arrêter et dire je reprends après. C’est vraiment le fait de faire l’enchaînement
qui sera difficile et qui va faire travailler. Maintenant pour la récup, on peut faire sans
les palmes pour mieux rĂ©cupĂ©rer. J’ai une question, Camille, pourquoi tu
es toute rouge ? C’est le soleil. Et on n’oublie pas de s’hydrater. Cette phase de rĂ©cupĂ©ration est cruciale
pour te permettre de réoxygéner ton corps et tes muscles et ainsi limiter l’acidose
musculaire. Tu sais, c’est cette sensation de brĂ»lure
que l’on peut avoir dans les jambes lorsque l’effort est très intense. Ainsi tu ressentiras moins les effets de la
fatigue et du stress engendrĂ©s par l’exercice et pourtant tu continueras d’en rĂ©colter
les bénéfices.

Si tu es prêt à réaliser cette séance
de 30 minutes pour brûler du gras, tu peux la télécharger directement en cliquant sur
le bouton juste en dessous. Je t’enverrai un accès Ă  l’espace membres
et je t’enverrai Ă©galement trois astuces pour continuer de booster ton mĂ©tabolisme
et brûler un maximum de gras.

As found on YouTube